Chablis

Avec ses misères et ses bonheurs, l'histoire de Chablis ressemble à celle de la France.

Les premiers écrits, citant Chablis, remontent à l'an 867, lorsque Charles-le-Chauve, petit-fils de Charlemagne, fit dont du monastère de Chablis (ses églises, maisons, serfs et vignes) aux chanoines de Tour, fuyant les normands et réfugiés depuis 854 à Auxerre.

Les religieux s'y installèrent, plantèrent de la vigne et mirent en valeur celle qui existait déjà.

Dès le Moyen Age, on exportait le vin de Chablis vers l'Angleterre, vers la Picardie et les Flandres. En 1455, les registres montrent que le vin de Chablis était déjà renommé.

Dès lors, le village de Chablis se développe sur "la ville haute" avec l'église St Pierre, l'hôtel-Dieu, le prieuré saint-Cosme, et dans la "ville basse", autour de la collégiale Saint-Martin.

C'est la guerre de Cent Ans qui explique qu'au début du XVème siècle on élève les remparts de la "ville basse", dotés de 29 tours, 3 portes et 3 poternes dîtes : "Saint-Laurent", "Au Maître" et "Chenneton".

En 1478, Pierre Le Rouge obtient le privilège royal d'établir à Chablis la cinquième imprimerie de France.

1568: février noir pour Chablis; les Guerres de Religion embrasent la ville qui est pillée par les Huguenots. La "ville basse" échappe aux incendies.

Au début du XIXème siècle tout le vignoble est détruit par le phylloxera.

La vigne fleurit à nouveau, après plusieurs décennies de travail.

Pour plus d'information sur la vie à connectez vous à : www.chablis.net/ ou encore www.annuaire-mairie.fr/ville-chablis.html

Exceptionnel !

Contacter Christiane au 06.23.47.79.27